Janvier 2017 : Namibie

capture-decran-2017-01-02-a-11-14-46Au mois de septembre 2016, nous avons remis le cap sur la Namibie. Tant de ce pays incroyable reste encore à explorer… Bien entendu nous avons une nouvelle fois demandé à Angela Rogers de nous aider à préparer ce voyage et à notre ami Keith Connelly de nous y guider.

Arrivés à la capitale Windhoek, nous avons donc retrouvé Keith à l’aéroport puis récupéré notre véhicule tout terrain de location et pris la route en direction du Nord et de la réserve d’Etosha, dont nous avions tant entendu parler, objectif principal de ce séjour.

Après quelques heures de route plutôt agréables, nous avons atteint la porte d’entrée d’Etosha, paradis aride et désertique. Le temps de régler quelques formalités administratives afin de pouvoir y circuler et nous voici donc arrivés sur notre Eden pour la semaine à venir. Nous avons séjourné dans les trois camps principaux situés le long de cette grande cuvette désertique. Halali pour commencer puis Namutoni et enfin Okaukuejo pour terminer. 

namibie_0022_030916Cette réserve ne ressemble en rien à tout ce que nous avions pu découvrir en Afrique australe jusqu’ici. Bien que désertique, la faune y est plutôt abondante et variée, probablement aussi en raison de la floraison des Acacia nebrownii dont les fleurs jaunes font le bonheurs de presque toutes les espèces d’herbivores!

Nous avons eu la chance d’observer une quinzaine de rhinocéros noires, espèce très fortement menacée dont le nombre d’individus à l’état sauvage est aujourd’hui inférieur à 5’000. Autant dire qu’en observer autant en une semaine fût un réel plaisir et un privilège.

namibie_0062_050916Eléphants, girafes, zèbres, antilopes de toutes sortes… nous avons vraiment été surpris par la densité d’herbivores. Mais là où les choses se sont compliquées c’est dans l’observation des carnivores. Nous avons notamment été surpris de ne pas y trouver le moindre guépard alors que la population de cette espèce en Namibie est pourtant supposée importante et que le milieu est assurément dessiné sur mesure pour ces prédateurs. Aucun léopard observé non plus bien que sur ce terrain et, étant donné leur caractère particulièrement craintif, je ne soit pas surpris. Quant aux lions nous avons pu en observer une dizaine, nous avons notamment passé une magnifique matinée en compagnie de deux frères dont l’un des deux sur le point de s’accoupler avec une femelle qui les menaient par le bout du nez.

A la fin de cette magnifique semaine nous avons pris la direction de la côte Atlantique pour rejoindre la magnifique petite ville de Swakopmund. Nous avons profité de l’occasion pour partir à la découverte de la faune cachée du désert, tels que lézards, serpents et autres caméléons, une expérience fascinante.

namibie_0253_090916

Après avoir découvert le désert en étant couché dans le sable au plus près possible de sa faune, nous avons pris un peu de hauteur à bord d’un petit avion dont le pilote a accepté de retirer la porte de mon côté pour que je puisse réaliser quelques vues des paysages du désert, une expérience absolument unique, un vol de deux heures que je n’oublierai jamais! Un désert d’une immensité étourdissante, du sable à perte de vue aux formes, courbes et couleurs difficilement descriptibles.

namibie_0211_080916

_mg_1555-modifierPour terminer ce séjour Namibien, nous avons poursuivi notre route jusqu’à la gigantesque réserve de NamibRand et le Greenfire Desert Lodge pour rendre visite à nos amis Ettienne et Sanet Roussow que nous avions rencontré l’année dernière. _mg_1570-modifierUne étape malheureusement trop courte au milieu de ces paysages absolument uniques, le temps de prendre un peu de hauteur pour survoler la région en montgolfière au levé du jour pour quelques souvenirs inoubliables profiter une fois encore de ces étendues sauvages.

A la fin de ce séjour en Namibie, nous avons poursuivi notre route encore quelques jours en direction de l’Afrique du Sud, direction Cape Town et sa région, de ses montagnes majestueuses et des plages désertiques cette saison puis le Cape de Bonne Espérance. Pour terminer sur une note plus paisible, quelques jours sur la mythique route des vins jusqu’à Franschhoek et ses innombrables vignobles… de beaux paysages, des magnifiques restaurants et superbes dégustations.

_bp_6713

Si vous souhaitez découvrir les photos réalisées lors de ce séjour, je vous invite à vous rendre directement sur ma galerie. Vous y trouverez les images de la faune mais également celles des paysages prises depuis le ciel.

→  Namibie – Faune  2016 

→  Namibie – Vue du Ciel  2016  ←

 

 

Une pensée sur “Janvier 2017 : Namibie”

Laisser un commentaire