Novembre 2014 : Afrique du Sud

Voilà un voyage que j’attendais depuis longtemps… une année entière à préparer mon retour en terre africaine! Je pense que c’est dans mes gênes, je ne peux pas m’en empêcher. J’ai beau avoir découvert des paysages et espèces magnifiques dans plusieurs pays et sur plusieurs continent, la faune africaine je l’ai dans les veines.

Motswari_135_0914Seulement voilà, après avoir écumé à plusieurs reprises les plaines du Maasaï Mara et autres réserves du Kenya, il y avait l’envie de combiner le retour en Afrique avec la découverte de quelque chose de nouveau. J’ai donc commencé par un pari risqué… contacter un guide photographe que je ne connaissais pas, trouvé sur Facebook, et lui demander de nous accompagner. En fait j’avais repéré ses images incroyables depuis quelques temps et je savais que s’il nous accompagnait, nous aurions de bonnes chances de rapporter quelques images de qualité et de faire de belles observations. Nous avons donc dessiné ce voyage ensemble. J’ai fais confiance à ses 16 années d’expériences pour le choix des différentes réserves. Je lui ai juste indiqué quelles espèces animales avaient notre préférence. Le parcours a pris forme, petit à petit, en fonction du temps à disposition et de nos priorités. Mais les choix que nous avons fait étaient déjà pleins de belles promesses en regardant les photos que notre futur guide avait réalisé dans ces différentes réserves.

Ce guide, c’est Keith Connelly, sud africain né à Pretoria. Photographe professionnel, ambassadeur de la marque Sigma et guide professionnel, c’est un homme vraiment extra. Il a tout de suite compris ce que nous attendions de ce voyage, ce que nous recherchions. Ses compétences sur le terrain m’ont vraiment impressionné et ses connaissances de la faune (tant les plus grands mammifères que les plus petits insectes) ainsi que de la flore m’ont jour après jour parues illimitées. Quel bonheur de partager ce voyage avec une personnalité aussi souriante et passionnée! Je l’avais prévenu avant de partir, que je pouvais être parfois un peu exigeant et que j’espérais qu’il n’avait pas peur de voir les heures sur la piste défiler plus vite que les kilomètres au compteur… mais j’ai vite compris que bien au-delà de son métier, observer et photographier la faune est sa raison de vivre!

Nous avons donc commencé ce voyage par deux jours dans la réserve privée de Sabi Sand, au Sud du Parc National Kruger. Nous avons séjourné au Kirkman’s camp. Une réserve célèbre pour la densité de sa population en léopards notamment mais qui présente un décors particulièrement dense en buissons, arbustes et hautes herbes. Un terrain difficile donc pour la photographie mais d’une grande beauté et densité animale et végétale grâce à la rivière qui longe la réserve. Nous y avons fait de magnifiques observations, et quelques images intéressantes mais deux jours passent vite et il est déjà temps pour nous de remonter un peu plus au Nord-Ouest vers notre prochaine destination, la réserve privée de Motswari. Nous avons décidé de passer une semaine entière ici pour la simple raison que c’est le terrain de jeu préféré de notre guide, Keith. Il y travail depuis plusieurs années et connais la réserve et une partie de ses habitants par cœur. Leurs habitudes, territoires, mœurs… c’est là aussi qu’il a réalisé quelques-unes des images qui m’ont poussé à le contacter. De plus, les décors y sont très variés et la population de léopard est particulièrement dense là aussi. Même si ce n’est pas une règle absolue, les réserves privées sont des terres ouvertes, les animaux vont et viennent librement. Il n’y a aucune garantie donc de trouver une espèce et encore moins un individu en particulier.

Nous aurons vite compris que passer une semaine dans ce camp était le bon choix. Non seulement c’est le meilleur camp où j’ai séjourné en Afrique, le confort et les services y sont irréprochables et l’ambiance particulièrement agréable mais en plus la faune nous y a réservé un vrai festival. Les observations et les images ont été nombreuses, les moments d’émotions intenses aussi! Observer les Big 5 (lion, léopard, éléphant, Buffle et Rhinocéros) en moins de 3 heures… voilà un record que je ne m’attendais pas à battre dans un environnement pareil! Et les jours ne se sont succédé que trop vite, beaucoup trop vite. Nous avons cependant pu profiter au maximum de tout le talent de Keith. Ses placements stratégiques, son instinct, sa patience, sa persévérance… je pense que nous avons eu l’occasion de repousser les limites de chacune de ses compétences sans jamais les atteindre.

Mais voilà qu’à nouveau il nous faut partir, la prochaine étape déjà nous attend et la route est longue jusqu’à la réserve de Mashatu, au Botswana… Mais ça ce sera pour bientôt…

En attendant vous pouvez retrouver les photos de la première partie de ce voyage sur le lien ci-dessous. Et comme d’habitude vous avez la possibilité de partager ces images en utilisant les boutons « Facebook » et « Google+ » en bas de page.